Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
 I want your story

avatar
« I want your story »

❖ MESSAGES : 82


MessageSujet: Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena    Mar 30 Juin - 0:14

© made by Islande



Selena GomezEleana Blackert

Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir.


OK. Eleana, c'est parti on va aller la trouver et en deux trois mouvements et on va la convaincre de faire une déclaration pour le journal en moins de deux! Je remets mes lunettes de soleil en place et scrute les cafés pour repérer une tête connue autre que la jolie brune. Je revois encore ma patronne me menacer ce matin de perdre ma place si je ne trouve pas du croustillant! À la poubelle le vrai m'a-t-elle dit. Hors de question. Je vais trouver un truc qui va tellement la stupéfaire qu'elle va me laisser tranquille, et en plus ça sera vrai. Alors j'ai quitté les bureaux, et  me voilà ici, à chercher une star pour garder ma place tout en gardant mes principes. Et depuis trente minutes me voilà en train de regarder la célèbre Selena Gomez en train de boire un café. Je sais que la jeune fille en a pas mal bavé avec les journaux, et j'aurais vraiment aimé quelqu'un d'autre parce que je me doute qu'elle n'acceptera jamais étant donné ce qu'on dit la plupart de mes confrères sur elle. Bon tant pis. Je tente le tout pour le tout de toute façon j'ai vu personne d'aussi célèbre pour l'instant. Je m'avance vers le café, marche entre les tables afin d'arriver à la sienne. Je me mets devant sa table, lisse ma robe, enlève mes lunettes et m’assied à ses côtés. Je vois d'avance le numéro: elle me dire de partir. Bon allez Éleana. Penses positif " Bonjour, je suis Éleana Blackert, je travaille pour le journal Welcome in Hollywood, je voudrais vous proposer quelque chose si vous êtes d'accord." ok... vu l'attention qu'elle me porte il va falloir que je mette les choses au clair dès le début. Je réfléchis un millième de seconde pour ne pas laisser le temps à la jeune femme de me rembarrer. " Ecoutez je sais que les journalistes en général vous en ont fait baver. Littéralement. Mais je voudrais vraiment travailler avec vous, pour que vous puissiez parler à vos fans sans que des gens analysent tous vos mots de manière négative, je voudrais que la grande Séléna Gomez puisse parler, dire ce qu'elle a envie au monde. Je ne compte pas vous rabaisser, ni me moquer de vous, et encore moins raconter des conneries. alors s'il vous plaît écoutez au moins la proposition que j'ai à vous faire." eh ben... carrément un discours que je viens de faire... je n'avais pas l'intention d'en faire autant, mais c'est fait. Alors j'espère vraiment qu'elle va au moins bien vouloir écouter ma proposition... Je la regarde fixement, et je croise les doigts intérieurement. Allez s'il te plaît...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DES BLEUS AU COEUR

avatar
« DES BLEUS AU COEUR »

❖ MESSAGES : 609


MessageSujet: Re: Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena    Mar 30 Juin - 0:50

DE L'ENCRE NOIRE.
Eleana Blackert
feat.
SELENA GOMEZ


 

 



 

 

UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC.



Un moment de tranquillité dans un petit recoin de café. Les lunettes soigneusement installées sur le bout de mon nez, j'en viens à observer du coin de l'oeil les quelques et rares personnes présentes dans l'enceinte de l'établissement. Personne ne me zieutes, aucun regard n'épie mes gestes, aucun paparazzis ne guette mes faux-pas, et aucun flash ne crépitent face à moi.Le bonheur, comme subitement plongée dans la délicieuse routine de l'anonymat qui m'entourait autrefois. Et j'ai beau savoir que ces rares instants d'anonymats ne durent jamais bien longtemps, je ne peux cependant m'empêcher d'y croire. D'y croire un instant. espérant intérieurement que le temps s'arrête de s'écouler. Un vain espoir qui tombe quasiment instantanément à mes pieds. Pas besoin d'être devin, ni même de posséder un quelconque don de prédilection pour anticiper l'arrivée de cette demoiselle à ma table. Une démarche assurée, un chemin soigneusement tracée, et aucun arrêt avant ma fameuse table. Elle fait partie de ses rapaces, de ceux que je tente vainement d'échapper. De là, j'entrevois déjà son bloque-note vainement dissimulé sous la lanière de son sac. Les problèmes arrivent, les questions vont s'enchaîner et le poids de mon corps ne peut que s’affaisser d'avantage sur ma chaise. « Bonjour, je suis Éleana Blackert, je travaille pour le journal Welcome in Hollywood, je voudrais vous proposer quelque chose si vous êtes d'accord » ça étrangement comme un compromis qui terminera à l'affiche d'un gros scandal. Et à peine ta demande formulée à mon égard que mes prunelles s'élancent vers le plafond. J'annonce la donne, le refus immédiat d'un énième torchon pour salir mon nom. « Ecoutez je sais que les journalistes en général vous en ont fait baver. Littéralement. Mais je voudrais vraiment travailler avec vous, pour que vous puissiez parler à vos fans sans que des gens analysent tous vos mots de manière négative, je voudrais que la grande Séléna Gomez puisse parler, dire ce qu'elle a envie au monde. Je ne compte pas vous rabaisser, ni me moquer de vous, et encore moins raconter des conneries. alors s'il vous plaît écoutez au moins la proposition que j'ai à vous faire. » ça sonne comme le blabla habituel de tout ces rapaces. De ces indénombrables journalistes avides de scandales. Et pourtant, mes prunelles guettent tes tiennes, scrutant et analysant parfois certaines de tes émotions dans l'espoir d'y discerner la vérité. Je ne me suis pas levée. Probablement lasse de fuir inlassablement à la vue d'un de vos congénères. Et si la fuite serait une hypothèse bien sûre, recommandés par mes proches , j'en viens à répondre posément à ta demande. « Qu'elle est votre proposition, Mademoiselle Blackert ? » ma raison s'est envolée, et ma curiosité l'a emporté.


© Gasmask





ΔNous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres.Nous sommes de ceux qui n'savent plus raisonner de façon logique.Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut, mais qui n'y arrivent pas.Des ratés modernes, des semi-défaites, des victoires sans panache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 I want your story

avatar
« I want your story »

❖ MESSAGES : 82


MessageSujet: Re: Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena    Mar 30 Juin - 2:32

© made by Islande



Selena GomezEleana Blackert

Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir.


Bon...d'accord. J'ai pas l'air d'avoir fait fureur au près de la demoiselle...En me remémorant mes mots, je me dit qu'a part lui servir l'habituel discours de tous les journalistes, j'ai rien fait du tout. Bon... Je la voit me regarder, essayant de fixer mes yeux, et j'en profite pour essayer de lui faire comprendre que je ne veux pas lui nuire. Je la voit qui à l'air de réfléchir, et j'espère mille fois qu'elle va au moins m'écouter. « Qu'elle est votre proposition, Mademoiselle Blackert ? » Je la regarde, surprise, je pensais vraiment qu'elle allait me rembarrer. Bon.. La proposition.. je réfléchi à vitesse grand V à comment est ce que je peux lui apporter ça de façon à ce qu'elle ne me fuit pas. "Très bien merci beaucoup Mademoiselle Gomez. Voilà il se trouve que Welcome in Hollywood est en pleine expansion, et nous essayons de nous démarquer, je vous dit ça parce que je suis la rédactrice de la rubrique people, et la vérité, et l’honnête font partie des valeurs que je veux transmettre au journal." Je me rend compte que je me perd. Je lui dit des choses qu'elle n'a pas envie d'entendre. Je met mes mains sur la table, faisant bouger un petit bracelet en argent que je porte. Je me concentre sur la jolie brune en face de moi, lui lance un sourire le plus sincère possible. " Je vous promet que si vous êtes d'accord pour faire une déclaration, une interview ou quoi que ce soit dans le prochain numéro vous aurez le dernier mot, sur la mise en page, chaque mot, sur la photo, tout. Je peux même signer un contrat légal où tout cela est écrit si vous le souhaitez, si je ne respecte pas ce que je vous dit là, vous aurez de quoi couler le journal, et ma carrière. Si je respecte ma parole, chose que je ferai, vous avez une chance de parler, comme vous le voulez. Je suis gagnante, le journal l'est, et par dessus tout vous l'êtes aussi. Sans oublier vos fans. Les journalistes qui vous pourrissent seront perdant." Ok.. A nouveau un discours.. J'espère que celui là la convaincra un peu plus.. je ne vois pas ce que je peux lui proposer de plus qu'un contrat légal. Je la regarde à nouveau essayant de percevoir de l’intérêt." Je sais que vous ne me connaissez pas, et que vous n'avez aucune raison de me faire confiance. Mais je veux vraiment restaurer l'image du journalisme, et ça passe forcément en restaurant votre image. " Je la regarde les yeux pleins d'espoir, attendant une réaction de la part de la jeune chanteuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DES BLEUS AU COEUR

avatar
« DES BLEUS AU COEUR »

❖ MESSAGES : 609


MessageSujet: Re: Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena    Mar 30 Juin - 11:50

DE L'ENCRE NOIRE.
Eleana Blackert
feat.
SELENA GOMEZ


 

 



 

 

UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC UC.




Les minutes filent entre mes doigts, et plus le temps passe, plus ma raison revient à s'immiscer en mon être. J'ignore encore pourquoi je suis là, encore là à écouter un baratin préconçu dans l'espoir de dégoter un énième scandal de ma part. Ou bien, une habile petite ruse pour transformer des faits véridiques en de jolis scoops bien croustillants. Peut-importe la personne que nous avons face-à-nous, un journaliste demeure un journaliste et ses ambitions viendront à un moment donner empièter sur la réalité. Je le sais, je l'ai vécu, et pourtant je demeure assise face à toi. J'attends tes mots, ces paroles qui sont supposées être différentes des autres. Une meilleure accroche, un meilleur "contrat", ou bien la recherche de scoops sur d'autres célébrités.  «  Je vous promet que si vous êtes d'accord pour faire une déclaration, une interview ou quoi que ce soit dans le prochain numéro vous aurez le dernier mot, sur la mise en page, chaque mot, sur la photo, tout. Je peux même signer un contrat légal où tout cela est écrit si vous le souhaitez, si je ne respecte pas ce que je vous dit là, vous aurez de quoi couler le journal, et ma carrière. Si je respecte ma parole, chose que je ferai, vous avez une chance de parler, comme vous le voulez. Je suis gagnante, le journal l'est, et par dessus tout vous l'êtes aussi. Sans oublier vos fans. Les journalistes qui vous pourrissent seront perdant. » Je ne peux m'empêcher de lever distraitement mes prunelles une énième fois vers le ciel. Même si le contrat stipulait une telle chose, jamais ô grand jamais je ne saurais dans la capacité de rayer la vie professionnel d'une personne. Qu'elle soit Journaliste ou non. Les bases fondamentales de la vie sont bien trop ancrées en mon être pour que je puisse exercer un tel acte sans me soucier des conséquences. J'ai besoin d'être moi-même, sans empiéter sur la vie de quiconque.  « Je sais que vous ne me connaissez pas, et que vous n'avez aucune raison de me faire confiance. Mais je veux vraiment restaurer l'image du journalisme, et ça passe forcément en restaurant votre image. » Elle ment. La restauration du Journalisme et de son image peut éventuellement passer à partir d'une autre célébrité. Aprés-tout les stars et les scandales sont nombreux à Hollywood. Mes doigts agrippent délicatement mon gobelet, et j'en profite pour boire une énième gorgée avant de répondre à cette proposition.  « Même avec un contrat et une rancune personnelle contre un article indésirable je serais  dans l'incapacité de vous "détruire" vous et votre carrière. Je ne suis pas ainsi, et c'est justement pour cette raison-ci que votre proposition ne peut me convenir.  Vous avez tous de trés bon arguments, on se laisse tenter, et puis on récolte un article mensonger aux scoops provocateurs. J'ai donné Mademoiselle, j'en suis désolée. » Mes mains rassemblent instantanément mes effets personnels qui traînent sur la table alors que mon corps s'apprête aussitôt à quitter la chaise. J'annonce la donne, la fin d'une entrevue qui causerait probablement ma perte.



© Gasmask





ΔNous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres.Nous sommes de ceux qui n'savent plus raisonner de façon logique.Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut, mais qui n'y arrivent pas.Des ratés modernes, des semi-défaites, des victoires sans panache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 I want your story

avatar
« I want your story »

❖ MESSAGES : 82


MessageSujet: Re: Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena    Mar 30 Juin - 20:03

© made by Islande



Selena GomezEleana Blackert

Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir.


Ses yeux roulent vers le plafond, et je sens que la réponse va être cinglante et négative. J'essaie tout de même un dernier argument « Je sais que vous ne me connaissez pas, et que vous n'avez aucune raison de me faire confiance. Mais je veux vraiment restaurer l'image du journalisme, et ça passe forcément en restaurant votre image. » Peine perdue, je le sais, mais une part de moi n'accepteras pas l'échec. Il est hors de question que je lâche l'affaire, surtout quand je sais que je peux vraiment lui apporter. « Même avec un contrat et une rancune personnelle contre un article indésirable je serais  dans l'incapacité de vous "détruire" vous et votre carrière. Je ne suis pas ainsi, et c'est justement pour cette raison-ci que votre proposition ne peut me convenir.  Vous avez tous de trés bon arguments, on se laisse tenter, et puis on récolte un article mensonger aux scoops provocateurs. J'ai donné Mademoiselle, j'en suis désolée. » J'assimile les mots de la jeune femme. Je la comprend quelque part, j'ai lu des articles sur la jeune célébrité, et je sais quels mots dur elle à du encaisser.  Elle rassemble ses affaires, je vois ses mains se dépêcher, je la sens me fuir, fuir mon métier. Mais je vois aussi une femme qui à souffert, quelqu'un qui est profondément humain, et je sens que je suis comme elle à ce niveau là. " Je ne parlais pas de votre image à vous. Pas seulement vous, je parles de celle de toutes les célébrités que les journalistes se permettent de juger. Selena, je ne suis pas une de ses journalistes qui veut détruire la vie des gens, je ne suis pas comme ça, j'ai un cœur, et des principes, c'est peut-être surprenant vu mon métier, mais je pense que chaque personne à droit au respect, et à une chance. Je vous laisse une chance parce que je sens profondément que êtes une jeune femme pleine d'humanité " Je m'arrête deux secondes. Je sens que si je continue je vais encore la faire fuir, parce qu'elle cherchera le piège dans chaque mot,même s'il n'y en a pas. Je décide alors de lui donner ma carte. J'en prend une dans mon sac, et avant de la glisser sur la table, je note le numéro de Kendall. Elle ne se connaissent pas, su moins pas réellement je crois, du moins Kendall ne m'a jamais parlé d'elle. J'espère qu'elle ne m'en voudras pas.  " Contrairement à beaucoup de journalistes, je ne travailles pas pour un torchon. Et je ne quitte pas mon humanité quand j'entre dans mon bureau. Entendez moi bien, je ne vous dit pas que je suis mieux qu'eux, ils ont tous leurs principes, je vous dit que je ne partage pas leurs valeurs, et que si jamais un jour vous acceptez de travailler avec moi, vous ne travaillerez pas avec une machine, mais avec quelqu'un qui à un cœur et qui sais ce que c'est que d'être critiqué". Encore une fois je parles trop. Je lâche ma carte sur laquelle j'avais encore mon index, et commande au près d'un serveur un café à emporté, je me doute qu'elle ne voudras pas me parler de suite peut être même jamais. " Je vais sur le banc de l'autre côté, j'y resterais toute la matinée, à travailler, si jamais vous avez une question, je suis là." Je ne sais pas si ça sert à grand chose, si je ne suis pas en train de perdre mon temps. Si ça se trouve les journalistes de torchons font ça aussi , je n'en sais rien. Mais tant pis j'aurais essayer de montré toute ma bonne foi. Je me lève, et la salue poliment, espérant de tous mon coeur qu'elle ne va pas se braquer contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »



MessageSujet: Re: Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une déclaration pour un torchon ou pour un vrai journal? A toi de choisir. ☼ Selena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.
» Besoin de votre aide pour les postes vacants
» 07. Une pour toutes et toutes pour une !
» Pour mémoire et pour l'histoire !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Hollywood :: Restaurants, bars & cafés-