Partagez
 

 Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LES INCONTOURNABLES

Misha Collins
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 61
❖ ÂGE : 44


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyJeu 21 Mai - 21:50

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Richard & Misha
Moi je te trouve magnifique. Depuis la première fois que je t’ai vu. D’ailleurs, je ne m’en suis toujours pas remis. ▬ FAUVE

C'est long, trop long, loin de lui. Tu te sens seul chez toi, seul dans ta maison. Tu t'ennuis, t'as l'impression de servir à rien, toi, Misha. Heureusement, un petit message de Richard te fait sourire. Toi aussi, tu lui manques, il te le dit, ça te fait sourire un peu plus, rien que de savoir ça. T'en profites pour lui demander si tu peux dormir chez lui. Sa réponse te fait rire et rougir à la fois quand il te dit que vous risquez de pas beaucoup dormir. Tant mieux, t'aimes bien ça, toi. Il arrive à te rendre timide et tout chose, même à distance, il est trop fort, quand même.

Tu te lèves et tu prépares un sac avec des vêtements de rechange et de quoi passer une nuit chez l'homme que tu aimes. T'es impatient, t'es déjà pressé d'y être, chez lui, dans ses bras. T'es accro, Misha, ouais, complètement accro à lui, en fait. Puis maintenant, t'es un peu plus tranquille qu'avant. Y'a trois mois, fallait que tu fasses hyper gaffe avec les messages qu'il t'envoi, maintenant tu peux les garder dans ton historique, et les relire, quand il te manque trop. Tu lui as toujours pas dit que tu avais divorcé. Qu'est-ce que tu attends, Misha, pour lui dire? Tu sais pas trop toi même, tu attends le bon moment, que tu te dis dans ta tête, mais c'est quand le bon moment, pour toi, alors? Tu lui dis ce soir, ou pas? Tu sais pas trop encore, tu réfléchis toujours. Tu aimerais lui dire, mais tu oses pas, parce que tu sais que du coup, le sujet de vous officialiser au grand jour va revenir. Y'a un truc qui te bloque, mais tu sais pas quoi. Pourtant tu l'aimes, comme un fou, comme un dingue, comme un taré, même, Misha. Alors pourquoi tu te prends tant la tête avec ça? Tu fermes le zip de ton sac et tu sors de chez toi.

T'y vas en voiture, chez lui, c’est pas bien loin, tu pourrais y aller à pied, ou en vélo, mais t'es trop pressé, ça serait trop long, le trajet. Tu te gares devant chez lui et tu sonnes à sa porte, en arrangeant le sac sur ton dos. Quand la porte s'ouvre et que tu le vois, là, juste devant toi, tu peux pas t’empêcher de sourire quand ton regard se pose sur son visage. "Coucou, amour", que tu lui dis tout doucement en souriant et en plongeant tes yeux dans les siens. C'est fou, plus tu le regardes, plus tu l'aime, plus le temps passe et plus il est beau. Oui, Misha, ça s'appelle l'amour, ça. Tu as une folle envie de l'embrasser, t'as une folle envie de te blottir dans ses bras, alors tu entres vite dans sa maison pour pouvoir faire tout ça, à l'abri des regards des gens.

Tu te tournes vers lui, face à lui, et tu lui dis, "C'est bon de te revoir enfin". Tu poses ton sac par terre et tu te rapproches de lui, doucement tes bras s'enroulent autour de sa nuque et tu poses ton front contre le sien. "Tu m'as manqué fort, tu sais.", que tu lui dis aux creux de l'oreille. Tu lui as déjà dit tout à l'heure, pas sms, mais tu t'en fou, tu lui répètes encore, parce que ça te soulage tellement de pouvoir lui dire en face, Misha.


© Gasmask


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) 382092Risha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Richard Speight Jr
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 88


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyVen 22 Mai - 0:08

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Misha Δ Richard.

Aujourd'hui, je devais probablement ressembler à un gamin attendant le Père Noël, ce n'était pourtant pas le vieux barbu que j'attendais, mais Misha, l'homme que j'aime, celui avec qui j'entretiens une relation depuis un an. D'ailleurs, notre mise en couple ne se fit pas tout de suite, ce fut loin d'être quelque chose de simple. Lorsqu'on s'est connu, Misha faisait parti du casting depuis un an et moi, je revenais à l'occasion de quelques épisodes. Dès que je l'ai vu...bon sang, ça peut paraître cliché, mais j'ai complètement craqué. J'ai commencé par tâter le terrain, savoir si je pouvais espérer autre chose qu'une simple amitié, mais lorsque je lui avoua mes sentiments, peu après la mort de mon peronnage, il me répondit qu'il m'aimait bien en tant qu'ami, mais rien de plus. Je ne me souviens plus de ce que je lui ai dit à ce moment-là, sans doute lui ai-je répondu que je comprenais, que ce n'était pas grave, la vérité était toute autre, en quelques mots il venait de me briser littéralement le coeur.

Quoi qu'il en soit, rien ne m'avait préparé à l'accueil que j'ai reçu lorsque je suis revenu sur le plateau. Oui, j'ai dû revenir le temps d'un épisode et j'avoue que j'étais un peu angoissé à l'idée de revoir Misha, je ne l'avais toujours pas oublié, mais alors que je rentrais dans ma caravane, il était venu m'y rejoindre et m'avait embrassé de telle façon que j'en avais presque perdu la tête. Depuis ce jour-là, on se voit en secret. Je l'aime tellement, je n'ai jamais ressenti ça pour qui que ce soit. C'est cet amour qui me permet d'être aussi patient avec lui, parce que c'est Misha qui n'est pas encore prêt pour qu'on officialise notre relation, moi je suis complètement prêt. Enfin, ce soir je ne vais pas aborer le sujet, il m'a trop manqué et je suis tellement heureux qu'il vienne dormir chez moi. Je ne veux pas que cela se passe mal.

Je commençais à m'impatienter, mais enfin il sonne à la porte. Je bondis littéralement du fauteuil dans lequel j'étais assis et je vais ouvrir la porte. Un grand sourire se dessine sur mon visage quand je le vois enfin.

- Salut bébé

Je contiens l'envie que j'ai de le prendre dans mes bras, pas maintenant que la porte est encore ouverte, il me faut attendre encore un peu. Quelques secondes plus tard, la porte de la maison est refermé et je peux enfin embrasser Misha comme j'ai envie de le faire depuis que je l'ai vu sur le pas de ma porte. Tandis que les bras de Misha sont autour de mon cou, je passe les miens autour de sa taille, je ferme les yeux quand nos fronts se touchent

- Moi aussi je suis content de te revoir. Tu ne peux pas savoir comme je trouve le temps long sans toi.

Je l'embrasse de nouveau, je ne suis pas rassasié de ses baisers, je crois que je ne le serais jamais d'ailleurs. J'embrasse ses lèvres, son cou...je continuerais bien, mais il vient d'arriver, on a tout le temps. Je lui prend doucement la main en souriant.

- Humm...si je m'écoutais je ne te laisserais même pas le temps de t'installer et je te montrerais à quel point j'ai envie de toi, mais je ne veux pas t'épuiser alors que tu viens d'arriver. Tu veux installer tes bagages dans la chambre ou bien tu préfères boire un truc avant ?

Je n'arrive pas à me détacher de lui, j'ai besoin de sentir sa peau contre la mienne, oui j'ai besoin d'être à son contact.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Misha Collins
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 61
❖ ÂGE : 44


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyVen 22 Mai - 7:32

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Richard & Misha
Moi je te trouve magnifique. Depuis la première fois que je t’ai vu. D’ailleurs, je ne m’en suis toujours pas remis. ▬ FAUVE

Quand tu le vois, t'as l'impression de te sentir revivre, tu ressuscites de quelque chose, mais de quoi, Misha? Ça éclaircit ton visage. Rien que le fait de te coller contre lui, ça fait pétiller tes yeux, ils brillent d'amour pour lui, en fait. Il est patient, toi aussi, mais quand tu entres chez lui et que la porte se ferme enfin, votre attente est largement récompensée. Les baisers, les câlins, la tendresse, la douceur, tout ça, que des trucs que tu adores. C'est un peu comme une libération, finalement, quand vous êtes que tous les deux, enfermé et à l'abri du regard des autres, vous pouvez être vous même, vous pouvez vous aimer et vous le montrer sans crainte. Mais quand vous êtes dehors, parmi les gens, faut faire comme si vous étiez amis, juste. Vous avez beaux être d’excellents acteurs tous les deux, c'est tout de même de plus en plus difficile de faire semblant. Finalement, ça t'effleure l'esprit que tout ne tient qu'à toi en fait, tout ça c'est un peu ta faute, Misha, en quelques sortes, c'est toi qui vous bloque. Lui il t'attend, il attend que tu sois prêt, il respecte ça, mais t'as une peur bleue qu'il s'impatiente trop, qu'il te dise que, et bien merde, quoi, faut que tu te décides et que tu assumes ton couple. C'est même pas de la honte, que tu ressens, c'est un peu une sorte de peur, en fait. La peur d’être juger, la peur du regard des gens, la peur de tout ça. On voit tellement de choses, de nos jours, tout ces homosexuels qui se font agresser, rien que parce qu'ils aiment quelqu’un du même sexe qu'eux. Les gens sont dingues.

Tu préfères te concentrer sur ton amoureux, plutôt que d'embrumer tes pensées avec ça, pour le moment, tout se passe bien et c'est tout ce qui compte. Il te dit que lui aussi, il est content de te revoir, il trouve le temps long, sans toi. "Oui, vraiment trop long, sans toi", que tu lui dis doucement. Il fait que t'embrasser, toi, tu réponds à ses baisers, tu les prolonges, tu t'en lasses pas, jamais. T'en rajoutes même en lui caressant doucement la nuque à chaque fois. Tu penches la tête sur le côté, et en arrière quand il embrasse ton cou, ça te fait légèrement rire, parce que c'est agréable, parce que ça te chatouille le cou, aussi.

Il te prend la main, ton sourire n'arrive plus à quitter ton visage, il est genre collé à tes lèvres, avec de la super glu extra forte, fixation extrême, probablement. Mais alors, quand il te dit qu'il serait capable de ne même pas te laisser le temps de t'installer et de te montrer à quel point il a envie de toi, ça te fait rire et y'a tes joues qui rosissent légèrement. Parce que t'es timide, mais y'a pas que ça, y'au aussi cette petite bouffée de chaleur qui te prend quand tu devines ce qu'il veut dire, ce à quoi il pense. Tu le taquines, tu lui réponds avec un petit sourire joueur, "Oh, que tu es sage...". Il te propose soit d'installer tes bagages dans sa chambre maintenant, soit de boire un truc, avant. Tu choisis la deuxième option. "Je veux bien un verre d'eau fraîche, si tu as", que tu lui réponds en souriant. Les bagages, on verra après, hein, c'est pas le plus urgent, en fait. Ce qui compte pour le moment, le plus important, c'est de profiter à fond de ton amoureux. Tu repenses, aux petits messages que vous vous êtes échangés juste avant. Tu lui dis d'un air taquin, "Alors comme ça tu vas m’empêcher de dormir, c'te nuit?". Tu te mets à rire et tu l'embrasses à nouveau, encore et encore et encore. Heureusement que les baisers de Richard ne sont pas caloriques, sinon, tu deviendrais vite obèse.


© Gasmask


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) 382092Risha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Richard Speight Jr
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 88


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyVen 22 Mai - 13:40

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Misha Δ Richard.

Enfin je l'ai de nouveau entre mes bras, je l'ai de nouveau contre moi. D'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais aimé quelqu'un comme je l'aime lui. L'expression "avoir quelqu'un dans la peau" est très représentative de ce que je ressens pour Misha, je l'ai clairement dans la peau. Je ne pensais pas que je réussirais à tenir si longtemps en cachant notre relation, mais je ne veux pas le brusquer, ma plus grande peur, c'est de le perdre, j'ai déjà eu le coeur brisé la première fois que je lui ai fait part de mes sentiments et, malgré que les années aient défilés après cela, je n'avais pas réussi à l'oubllier. Oh bien sûr, j'ai eu des aventures, des coups d'un soir, mais ce n'est pas moi, cela ne me ressemble pas, alors du jour au lendemain, j'avais mis fin à toutes ces histoires stériles et j'étais resté célibataire, je m'étais dit que si je voulais avoir encore une infime chance de sortir avec Misha, alors je devais rester libre pour lui et je l'ai fait. Aujourd'hui, je ne regrette rien, je suis heureux avec lui. Mon bonheur sera complet lorsqu'il m'annoncera qu'il est prêt à officialiser notre relation, mais en attendant, je profite de ce qu'il me donne, de son amour, de sa tendresse, de ses baisers et j'essaye de taire ma fichue jalousie lorsque des femmes, ou des hommes tournent autour de lui...mais ce n'est pas facile.

Il me murmure que lui aussi trouvait le temps long sans moi. Je lui souris et l'embrasse de nouveau pour le récompenser. Il dégage sa gorge lorsque j'embrasse son cou et je l'entends rire, c'est vrai qu'avec ma barbe naissante je dois le chatouiller. Je le regarde tendrement sans rien dire, lui caressant délicatement le visage, profitant tout simplement de cet instant de tendresse que j'ai désiré si fort. J'esquisse un sourire lorsqu'il me dit que je suis sage.

- Oui, un véritable ange...tu ne le savais pas ?

Les bagages attendront, il n'y a pas urgence. Je hoche positivement la tête lorsqu'il me demande un verre d'eau.

- Aucun problème, installe-toi dans le canapé, je vais te chercher ça.

Joignant le geste à la parole, je me dirigeais vers la cuisine pour lui prendre un verre d'eau et j'en profitais pour m'en servir un également. Je ramenais nos deux verres et les posais sur la table basse puis je m'installais à côté de Misha, mettant ma jambe droite par-dessus la sienne. J'eus un petit rire amusé et montais carrément à califourchon sur lui, passant mes bras autour de son cou.

- Oui...j'ai prévu une partie de...Cluedo et de Monopoly...je suis sûr que ça te tentes.

Naturellement, ce n'était qu'une vaste blague. Je le regarde puis me blottis de nouveau dans ses bras.

- Excuse-moi de me mettre en mode koala, mais cela fait trop longtemps qu'on ne s'était pas vu. Alors racontes-moi...quoi de neuf ? Le tournage se passe bien ?



© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Misha Collins
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 61
❖ ÂGE : 44


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptySam 23 Mai - 11:28

Misha Collins a écrit:
Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Richard & Misha
Moi je te trouve magnifique. Depuis la première fois que je t’ai vu. D’ailleurs, je ne m’en suis toujours pas remis. ▬ FAUVE

La meilleure place du monde, c'est dans les bras de Richard, y'a pas photo, c'est le meilleur endroit du monde, ça, c'est clair. Ton amoureux, un ange? Ça c'est vraiment trop bizarre par contre, quand il te le dit, ça te fait rire, parce que tu sais très bien qu'il est tout, sauf sage. Il doit se battre avec son moi intérieur en ce moment même pour rester sage, justement. "Un ange? Est-ce que c'est toi ou Gabriel, qui parle?", que tu lui dis en riant. T'es pas pressé d'amener tes bagages, toi, tu veux juste profiter de l'homme que tu aimes, prendre le temps de le regarder, de le câliner, de le bisouter, de le caresser. En parlant de caresser, tu glisses doucement tes doigts sur sa nuque et son cou, tu lui voles un énième baiser.

Quand il te dit qu'il va aller te chercher un verre d'eau, tu fais ce qu'il te dit, t'installer sur le canapé. Tu enlèves ton blouson, tu le déposes sur le bras du fauteuil et tu t'assoies sur le canapé. Ou plutôt, tu te laisses mollement tomber dedans. Tu lui souris quand tu le vois revenir avec deux verres d'eau. Ça te fait rire quand tu le vois s'installer, en posant ses jambes sur les tiennes. Finalement, il change d'avis et s'installe à califourchon sur toi. Il te parle de Cluedo et de Monopoly, n'importe quoi. Tu le regardes en riant et tu poses tes mains sur son torse, par-dessus ses vêtements, tu lui réponds, "Je préférerais faire une partie de Scrabble, plutôt". T'as un grand sourire amusé, et tu lui lances un petit regard taquin. Tu veux rentrer dans son jeu et t'amuser à ça.

Quand il se blottit contre toi, tu l'enlaces, en passant tes bras autour de lui, tu le serres contre toi, fort. Ton menton posé sur le haut de sa tête. Il s'excuse de faire le koala, tu lui souris en répondant, "J'aime bien quand tu fais le koala, moi, bébé", à la fin de ta phrase, tu déposes un petit baiser sur son front, un petit sourire aux lèvres. Il te demande des nouvelles du tournage, "Tout se passe très bien", que tu lui réponds en souriant et en attrapant ton verre d'eau. "Et toi, tu fais quoi de beau en ce moment?", que tu lui demandes en buvant une petite gorgée d'eau fraîche.

Après avoir bu une deuxième gorgée d'eau, tu reposes ton verre sur la table. Tu le lâches pas, tu te décolles pas d'un seul millimètre de lui. T'es tellement bien, là, contre lui, c'est un moment parfait. Faudrait pouvoir arrêter le temps, pendant ce genre de moment là. C'est les meilleurs moments de ta vie, sans aucun doute. Tu fais un petit sourire, comme ça, sans aucune raison, parce que le silence est revenu, vous ne parler plus, vous profiter juste du câlin de l'autre. Si, il y a une raison à ton sourire en fait, Misha, t'es heureux, tout simplement. Y'as pas besoin de paroles, dans ce genre de moment. Tu finis par casser doucement le silence, en chuchotant, en murmurant, susurrant prés de son oreille, "Tu sais que je t'aime, amour?". Tes mains glisses lentement le long de son dos, ils suivent la courbe de sa colonne vertébrale et finissent par rester tranquille, se posant sur ses reins.


© Gasmask


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) 382092Risha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Richard Speight Jr
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 88


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyDim 24 Mai - 10:15

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Misha Δ Richard.

Un ange, oui, parfaitement. D'ailleurs, j'ai bien joué un Archange, c'est un signe non ? Bon après celui que je jouais n'est pas non plus le plus sage de toute la création, bien au contraire et ce n'est pas innocent si j'ai décroché le rôle d'ailleurs. C'est vrai que je ne suis pas d'une sagesse exemplaire, bien au contraire, mais après tout, la vie est courte, alors autant en profiter. Je regarde Misha en ayant un sourire innocent.

- Humm...en fait c'est difficile comme question, parce que si je te dis que c'est Gabriel qui parle et bien...il n'est pas un modèle de sagesse et moi...c'est un peu pareil...bon d'accord, je ne suis pas sage.

Dis-je sur un ton boudeur, rapidement remplacé par un grand sourire, surtout quand ses doigts viennent caresser ma nuque, un des endroits les plus sensibles que j'ai. Je prolonge doucement le baiser qu'il me donne, mordillant doucement sa lèvre inférieure, comme une petite punition pour avoir insinué que je n'étais pas sage. Ensuite, j'étais allé nous chercher à boire et je m'étais installé à califourchon sur lui, la meilleure place du monde selon moi. Comme je m'y étais attendu, il entra facilement dans mon jeu.

- Ah oui, c'est vrai, c'est beaucoup plus intellectuel, c'est mieux pour toi.

J'avais déclenché le "mode koala" et j'étais complètement lové contre lui, mais cela ne sembla pas le déranger, bien au contraire. Il m'avait tellement manqué que j'avais décidé d'en profiter un peu. D'ailleurs, j'aimerais bien qu'il reste ici un peu plus qu'une nuit, oh bien sûr je ne lui demande pas d'habiter avec moi, mais peut-être pourrait-il passer deux ou trois jours...ou bien une semaine. Je lui souris et l'embrasse. Après m'avoir dit que tout se passait bien pour lui il me demande ce que je faisais.

- Remarque cela ne m'étonne pas, les tournages se passaient toujours bien. Moi ? Oh et bien pas grand chose je l'avoue et pour une fois ça fait du bien, je me repose et puis je joue de la guitare. L'autre jour je suis allé sur la plage et j'y ai retrouvé Danneel et Justice, inutile de te dire que j'étais heureux de les voir, cela faisait un petit moment que je n'avais pas vu ma filleule. Dis-moi mon coeur, je me demandais...si tu as quelques jours de congés devant toi, tu ne voudrais pas les passer ici ?

Bon d'accord il faudrait qu'il invente une excuse pour sa femme, mais il l'a déjà fait plein de fois, alors une fois de plus, ce n'est pas ça qui devrait changer grand-chose. Puis Misha se fit encore plus câlin et j'étais au Paradis, j'aimais sentir ses mains sur moi, lorsqu'il descendit le long de ma colonne vertébrale, pour terminer sur mes reins, un agréable frisson me parcouru le corps et je ne pouvais m'empêcher d'embrasser son cou, parfois même un petit soupire de plaisir s'échappait de mes lèvres. Seigneur, qu'est-ce que je pouvais l'aimer. Il me demanda si je savais qu'il m'aimait. Je plongeais un regard tendre dans le sien. Et je lui souris.

- Oui, je le sais mon ange. Je t'aime aussi, tellement. Tu sais, je n'ai jamais été aussi amoureux de quelqu'un que je ne le suis de toi. Depuis qu'on s'est rencontré, mes sentiments n'ont jamais changé. Après la fin de Gabriel, je pensais réussir à t'oublier, mais...c'était peine perdue. Lorsque tu m'as repoussé la première fois, j'en ai beaucoup souffert, mais aujourd'hui, je ne regrette pas ce par quoi je suis passé. A présent que nous sommes ensemble, crois-moi que je vais tout faire pour que ça dure, je ne laisserais jamais personne se mettre entre nous.

Voilà, je lui avais déjà dit que je l'aimais, mais je ne lui avais jamais dit à quel point j'avais souffert de son premier rejet, mais cette souffrance, loin de taire mes sentiments pour lui les avait renforcés.

© GASMASK


My love for you is strong and secret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Misha Collins
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 61
❖ ÂGE : 44


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyDim 24 Mai - 17:52

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Richard & Misha
Moi je te trouve magnifique. Depuis la première fois que je t’ai vu. D’ailleurs, je ne m’en suis toujours pas remis. ▬ FAUVE

Quand Richard te dit que c'est un ange, ça te fait rire, parce que il fait pas partit des hommes les plus sages du monde que tu connais, en fait. D'accord il a joué le rôle d'un archange, mais ça fait pas de lui un ange pour autant, au contraire, même. Du coup tu te permets de douter de ses paroles. Finalement, il avoue. Tu l'écoutes parler, il essaye d'abord de trouver des excuses, du genre comme si c'était Gabriel qui parlait, mais finalement il avoue que c'est pas un ange. "T'es pas sage, c'est tout", que tu lui dis en riant. Tu le vois prendre un petit air boudeur, mais qui laisse rapidement place à un grand sourire quand tu te mets à lui caresser la nuque. Quand tu l'embrasses, y'a un léger sourire amusé qui se forme sur ton visage, les lèvres collées aux siennes, il te mord la lèvre inférieure, et ça te fait rire. Tu lui dis, d'un air taquin, à voix basse, "Espèce de sauvage, va...". Bien décidé à te venger, tu glisses lentement tes lèvres le long de son cou et tu mordilles tout doucement et délicatement la peau fine de son cou en y glissant même ta langue par moment. Il va pas s'en sortir comme ça. Tu relèves la tête avec un petit sourire joueur en le regardant dans les yeux.

Le sujet du jeu de société arrive bien vite sur le tapis. Richard, il s'est installé à califourchon sur toi, et tes bras l'entourent, le câline, le serre. Ça te fait exploser de rire quand il te dit qu'un scrabble, c’est mieux pour toi, parce que c'est plus intellectuel. T'essayes de me dire que je suis pas assez intelligent et qu'il faut que je me perfectionne, mh?Tu ris et tu essayes de faire mine de bouder, t'as du mal, t'y arrive pas, mais c'pas grave, t'essayes quand même Misha. Ça te fait une petite tête de chaton égaré, mais finalement ça te fait plus une tête mignonne qu'autre chose. Vous finissez par vous embrassez à nouveau, finalement c'est votre passe temps favoris lorsque vous êtes rien que tout les deux.

Il commence à te raconter que ça ne l'étonne pas que les tournages se passent bien, puis il te dit que lui, il se repose et il joue de la guitare, qu'il a vu Daneel et Justice à la plage. Ça te fait sourire. C'est génial ça, amour T'es content pour lui qu'il puisse sortir un peu et se changer les idées. Ensuite, il te demande si tu veux bien rester ici quelque jours. T'as bien envie d'accepter, de toute façon, plus rien ne t'en empêche, t'es divorcé, alors. Tu serais vraiment ravis de passer quelque jours chez lui. Tu lui caresses le dos lentement et tu lui réponds, Oh oui! Ça serait vraiment super ça, bébé. Tu sautilles presque sur le canapé avec un grand sourire jusqu'aux oreilles, ravi de cette perspective.

Tes mains glissent le long de son dos et finissent par s'échouer et se poser doucement sur ses reins. Lui, il torture ton cou délicieusement, ta tête se penche légèrement sur le côté et tu peux pas t’empêcher de laisser un long soupire d'aise s'échapper d'entre tes lèvres. Tu lui chuchotes en lui disant que tu l'aimes. Il sourit en te répondant qu'il le sait. Il te raconte ce qu'il a ressentit la première fois qu'il te l'a avoué, tu te rappellera toute ta vie de ça. Avec le recul, tu as été vraiment con. Tu te dis que tu n'as pas été cool du tout avec lui Misha, que t'aurais du réfléchir plus. Mais sur le coup, ça te semblait normal de le repousser, tu avais ta femme et tu te pensais purement hétéro. Et d'en avoir chier pendant plusieurs mois a penser à lui non stop, ça t'a ouvert les yeux finalement. Il t'avoue qu'il en a vraiment souffert, ça te fait vraiment de la peine, tu te sens mal à l'aise de lui avoir fait mal au cœur comme ça. Tu poses machinalement ta mains sur son cœur en le regardant. Je m'excuse... Je m'en veux de t'avoir fait du mal, que tu lui dis, gêné. Le sourire te revient petit à petit quand il te dit que finalement, maintenant que vous êtes ensemble, il compte bien faire en sorte que ça dure longtemps. Je veux me faire pardonner. T'as beaucoup de chose à te faire pardonner toi, Misha. Le fait de l'avoir fait souffrir mais aussi le fait de le faire attendre pour votre officialisation, aussi le fait que tu sois en train de passer sous silence ton divorce. Pendant que vous êtes dans les confidences, l'idée de lui dire t'effleure l'esprit, mais tu sais pas trop.


© Gasmask


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) 382092Risha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LES INCONTOURNABLES

Richard Speight Jr
« LES INCONTOURNABLES »

❖ MESSAGES : 88


Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) EmptyMar 26 Mai - 13:33

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi
Misha Δ Richard.

D'accord, d'accord, je n'étais pas sage, mais au moins, cette absence de sagesse ou bien mon air boudeur le faisait rire et j'adorais entendre son rire. Oui, bon je sais, tout chez lui me plaisait, mais son rire, un rire franc et sincère, un rire doux. Je le dévorais dés yeux. Lorsque je lui mordille les lèvres, sa réaction ne se fit pas attendre. Il me traita de sauvage...Sauvage, moi ? Oui, bon peut-être un peu, surtout lorsqu'il est concerné. Je hausse un sourcil en souriant.

- Mais toujours avec toi, tu sais bien que tu es le seul qui arrive à dompter la bête qui est en moi.

Pour ajouter à mes paroles, je fait semblant de mordre quelque chose, ma mâchoire se referme dans le vide. Ensuite il se venge et s'attaque à mon cou. Seigneur, il me connaît par coeur, il sait que lorsqu'il va dans cet endroit, je deviens un véritable petit chaton. Oui, une fois il m'est arrivé de ronronner, mais là, c'est un petit gémissement de plaisir qui s'échappe de mes lèvres tandis que je rejette ma tête en arrière pour lui laisser libre accès à mon cou. Lorsqu'il relève la tête, je plonge un regard tendre dans le sien et lui souris.

- Tu vois, je t'avais dit que toi seul arrivais à me dompter, me voilà à présent doux comme un chaton.

Ma plaisanterie sur le Scrabble le fait beaucoup rire, c'est le moins que l'on puisse dire.

- Oh, mais non mon coeur, mais c'est bien de se perfectionner de temps en temps, tu ne crois pas ?

Ensuite, après lui avoir parlé de ce que j'avais fait récemment et avoir approuvé lorsqu'il m'a dit que c'était génial, je lui avais demandé, un peu anxieusement, s'il voulait bien rester ici quelques jours, pourquoi pas une semaine. Lorsque sa réponse arriva, je me saisi de nouveau de ses lèvres et l'embrassais tendrement.

- C'est super, mais de toute façon, tu n'avais pas vraiment le choix, parce que à la minute où tu as passé la porte, tu es devenu mon prisonnier mouahahaha.

Je sais, c'est très gamin comme façon de faire, mais je peux être gamin parfois, surtout quand je suis heureux, comme c'est le cas à présent. Je n'évoque même pas sa femme, je ne veux pas briser ce moment.

Puis vint le temps des révélations, je lui ai raconté comment j'avais vécu son rejet la première fois que je lui avais fait part de mes sentiments et je vis la culpabilité, la peine et le regret s'afficher sur son visage. Il s'excusa même pour ce qu'il avait fait. Je lui pris doucement les mains et les embrassais, puis je les posais sur mon visage et regardais Misha dans les yeux.

- Mon ange, tu n'as pas à t'excuser, je t'assures, je ne te reproche rien, si je t'ai raconté tout cela, c'est pour que tu comprennes ce par quoi je suis passé, c'est pour que tu sois en confiance et que tu saches que peu importe le temps qu'il te faudra pour mettre de l'ordre dans ta vie et officialiser notre relation, je serais patient. Si j'ai pu t'attendre tout ce temps sans avoir vraiment d'espoir que tu veuilles bien de moi un jour, alors je peux attendre le temps que tu souhaites que tu te sentes prêt.

Il me dit qu'il souhaite se faire pardonner. Un sourire amusé s'affiche sur mon visage. Je caresse doucement le sien.

- Tu n'en as pas besoin tu sais...mais, puisque tu insistes, alors...embrasse-moi pour commencer et après on verra.

© GASMASK


My love for you is strong and secret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
« »



Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty
MessageSujet: Re: Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)   Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une seconde loin de tes bras semble une éternité pour moi (Richard & Misha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» A beau mentir qui vient de loin [Endy]
» ►│ " Ce baiser dure deux seconde, ce flirt, toute une vie ."│◄
» MARLOW ▷ pas de bras, pas de chocolat.
» Treasure || Tu crois que je t'aime ? Tu es loin du compte, ma pauvre fille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in Hollywood :: résidences :: MAISON DE RICHARD SPEIGHT JR-